Initiation à la langue des signes : on a tout à y gagner !

C’est une expérience originale qui a été menée à l’école de Menoux dans le cadre de l’enseignement des langues.

Une maman d’élève est venue initier les enfants à la langue des signes. Une première approche a été développée autour du handicap et de la différence, avec la découverte des premières bases de politesse en LSF. Cet apprentissage motivant pour les élèves a ensuite été mis au service de la mémorisation et restitution de l’album « The very hungry caterpillar » d’Eric Carle.

En seulement 3 séances, les élèves ont pu restituer un passage du livre, en associant prononciation anglaise et LSF. Au-delà du plaisir partagé par la classe à pratiquer cette nouvelle langue, c’est l’expérience de la mémorisation aidée par le geste et le corps qui a été ainsi développée pour restituer des structures de phrases en anglais.    On peut le voir dans cette vidéo réalisée par la classe.

 300 000. C’est le nombre de personnes sourdes en France, selon la Fédération Nationale des Sourds de France. Tout en permettant une sensibilisation active au handicap, l’apprentissage de la langue des signes développe des capacités fines tout à fait intéressantes et transposables dans les autres matières.

En effet, parler en langue des signes implique de faire appel à toutes les stratégies liées au non verbal dans la communication, stratégies certainement intéressantes à développer à l’école.

  • Pour comprendre et interagir en langue des signes, il faut être attentif à l’expression du visage, à la connaissance et l’utilisation de son corps,  tous vos gestes deviennent des signes dans le dialogue. 
  • S’initier à la langue des signes, c’est également être capable d’émettre des hypothèses pour comprendre en fonction du contexte, compétence extrêmement utile dans les apprentissages à l’école.
  • Parler la langue des signes c’est aussi avoir le plaisir de réaliser qu’une langue est intimement liée à des repères culturels. “Si la syntaxe du langage des signes est internationale, l’iconographie, elle, est liée à la culture et au quotidien. Le «papa» français, par exemple, se dit en pinçant la moustache, afin d’évoquer l’idée d’un homme.”  (Pénélope, auteure et illustratrice de Amour …Rouge, un album en langue des signes).

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin :  lire un album en langue des signes, c’est possible. 

Une langue trop peu connue du grand public que souhaitent mettre en lumière l’auteure et illustratrice Pénélope ainsi que le poète sourd Levent Beskardes avec leur livre Amour…Rouge (Editions des grandes personnes). L’ouvrage qui se déplie comme un accordéon met en scène deux enfants qui récitent un poème. Amour… Rouge est le premier livre de poèmes écrit directement en langue des signes. 

La quatrième édition de la Semaine des Langues se déroulera du lundi 13 au samedi 18 mai 2019.

La Semaine des Langues sur education.gouv.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *