Cultivons notre engagement !

Cette année, nos programmes d’enseignement se sont vus dotés d’une nouvelle couleur. Une couleur plus verte. Certains parleront de « verdissement des programmes », d’autres diront simplement que l’éducation au développement durable y a germé un peu partout. Tous les domaines sont concernés… Du français aux mathématiques, en passant par les arts et les langues vivantes. C’est un réel engagement qui est désormais souhaité. Et ce mot « engagement » n’est pas utilisé par hasard.

Le CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) nous alarme d’ailleurs à ce sujet. Beaucoup de dispositifs sont mis en place dans le cadre de l’éducation au développement durable. Mais ces dispositifs sont-ils efficaces ? Impliquent-il un réel engagement de notre part et de celle de nos élèves ? Enclenchent-ils des modifications de nos comportements sur du long terme ?

La problématique est là : comment favoriser chez nos élèves l’action collective, la prise de responsabilités et l’initiative, dans le cadre du développement durable ?

Une entrée par la culture de l’engagement serait une solution parmi d’autres. Et c’est cette solution que nous avons souhaité développer hier matin, lors de la formation EMC qui a été proposée aux enseignants de cycle 3 de notre circonscription.

Les objectifs de cette formation étaient les suivants :

– avoir connaissance des actions éducatives qu’il est possible de mettre en place dans le cadre de la culture de l’engagement (à travers l’éducation au développement durable).

– expérimenter le montage d’un projet et en analyser les impacts sur les apprentissages des élèves.

Vous trouverez ci-dessous les différents contenus et ressources proposés lors de cette formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *