Archives de catégorie : Ressources

Je participe à une classe VIA sur M@gistère !

Le dispositif de formation M@gistère vous propose de participer à une  expérience innovante : LA CLASSE VIA !

La classe virtuelle VIA est une simulation, sur ordinateur via Internet, permettant d’échanger en face à face et en direct avec d’autres personnes géographiquement éloignées. Il est ainsi possible de partager, d’échanger des contenus d’apprentissage tout en évitant les déplacements et en gardant le lien et l’interactivité avec les participants.
La classe virtuelle est faite pour offrir aux apprenants une formation dynamique aux contenus diversifiés. Elle est également destinée aux apprenants qui veulent bénéficier d’une grande flexibilité sans les inconvénients de l’isolement.
Afin de mieux comprendre, voici un tutoriel de présentation d’une Classe Via Type.

[iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/AsEpCv3sDfI » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe]

Ce document d’accompagnement vous guidera pas à pas !
Guide Classe Via

Pour aller plus loin, venez  découvrir  la classe VIA du parcours M@gistère réalisée le jeudi 2 février 2017, 
« Utiliser un ENT à l’Ecole Maternelle: le cahier de vie numérique » 

[iframe src= »https://player.vimeo.com/video/202947851″ width= »640″ height= »360″ frameborder= »0″ webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen>

Classe VIA ENT cahier vie numérique from animinfo70 on Vimeo</a].

Anne-Cécile GABARROU

Mieux comprendre le LSU !

Un temps de formation a été proposé pour mieux vous accompagner sur la prise en main du livret scolaire unique : le LSU.
Voici la présentation utilisée :

[iframe id= »iframe_container » frameborder= »0″ webkitallowfullscreen= » » mozallowfullscreen= » » allowfullscreen= » » width= »550″ height= »400″ src= »https://prezi.com/embed/7qxbci0j2fzy/?bgcolor=ffffff&lock_to_path=0&autoplay=0&autohide_ctrls=0&landing_data=bHVZZmNaNDBIWnNjdEVENDRhZDFNZGNIUE43MHdLNWpsdFJLb2ZHanI5Z1Ftd1dNNndKVnJiTDdtZkNWU1JqWEp3PT0&landing_sign=-6VcWrhk3rNPFUT28p4vSvyh73Rihklj18eBwRstln8″][/iframe]
Les grilles d’observables par cycle
Grille observables LSU C2 Word
Grille observables LSU C2 PDF
Grille observables LSU C3 Word
Grille observables LSU C3 PDF
Les matrices LSU
Matrice-LSU-Cycle-2 Word
Matrice-LSU-cycle-3 Word

L’équipe de circonscription Vesoul 2

Faire lire à voix haute

L’objectif de la lecture à voix haute est de lire un texte de manière fluide avec la bonne intonation pour faire passer l’atmosphère de l’histoire de la façon la plus spontanée possible. Cela consiste à transmettre oralement à des auditeurs sa propre lecture d’un récit. C’est donc une situation de communication orale qui implique à la fois une grande maîtrise de la lecture mais aussi une capacité d’analyse pour élaborer un projet d’action sur les auditeurs.

[iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/gzv6jiO8eII » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe]

La lecture à voix haute doit devenir un objet d’apprentissage en soi. Elle s’apprend et demande un entrainement spécifique. Des activités programmées en classe doivent être régulièrement proposées. Elle améliore les performances en code et en écriture pour tous, il est donc conseillé de la pratiquer entre 30 minutes et 50 minutes par semaine.

Roland Goigoux et Sylvie Cèbe dans Lectorino & Lectorinette, Apprendre à comprendre des textes narratifs CE1-CE2, proposent différentes modalités de lecture à voix haute fluide, dynamique, stimulante, drôle, incitant les élèves à soigner leur production orale.

Continuer la lecture de Faire lire à voix haute

Evaluation positive ! Comment ?


Allons « Vers une évaluation positive » ou « Evaluer sans dévaluer » !

Définition
L’évaluation positive est la possibilité de donner de la valeur à un travail en indiquant ce qui est juste ou non et on ne retenant que ce qui est réussi. Dans cet optique, l’enseignant par l’explicitation de ses attentes donne la possibilité à l’élève de voir ce qu’il n’a pas su faire et on lui donne la possibilité d’y remédier.

Elle permet à l’élève de se tromper et de recommencer jusqu’à ce qu’il réussisse. On évalue ainsi un travail en préférant la validation à l’appréciation.

Comment ? 
En favorisant l’estime de soi dans les apprentissages
En privilégiant le suivi des progrès 
En développant une démarche pédagogique différenciée passant par la restructuration de l’espace et du temps.

Pour mieux vous accompagner, l’équipe vous met à disposition la présentation de formation « Evaluation positive ».
Visionner ci-dessous :

[iframe id= »iframe_container » frameborder= »0″ webkitallowfullscreen= » » mozallowfullscreen= » » allowfullscreen= » » width= »550″ height= »400″ src= »https://prezi.com/embed/n0mtqw5rqkbt/?bgcolor=ffffff&lock_to_path=0&autoplay=0&autohide_ctrls=0&landing_data=bHVZZmNaNDBIWnNjdEVENDRhZDFNZGNIUE43MHdLNWpsdFJLb2ZHanI5dkZvSHVEMmdqK1krd1ZjeHRJZHA1amtnPT0&landing_sign=wedyH65Y7Ouq_kmoGc6a-ySajaAwnPqghOlI4JriSYQ »][/iframe]
Anne-Cécile GABARROU

Une autre histoire pour travailler la compréhension avec des élèves de cycle 2

Cette séquence compte 5 séances dont 3 qui correspondent à un travail de compréhension. Environ 15 jours avant d’aborder cette séquence, il est nécessaire de lire aux élèves l’histoire de Boucles d’or et les trois ours  afin qu’ils puissent faire des liens avec l’album Une autre histoire. Ainsi, ils pourront « utiliser les éléments que le texte n’expose pas mais qu’ils ont pu déduire en se servant de leurs connaissances dans la limite du raisonnable et du possible ». (Lector et Lectrix, Apprendre à comprendre les textes narratifs de Sylvie Cèbe et Roland Goigoux.) Les trois premières séances sont construites à partir du manuel Lector et Lectrix, Apprendre à comprendre les textes narratifs de Sylvie Cèbe et Roland Goigoux.

  • Construire un film pour mieux comprendre le texte.
  • Dessiner une partie du film construit dans sa tête pour montrer qu’on a compris.
  • Mettre en scène et comprendre ce qui se passe dans la tête des personnages.
  • Emettre des hypothèses par rapport à la dernière phrase de l’album : « J’aimerais bien connaître son histoire. »
  • Mettre en parallèle les deux histoires et le texte, découvrir le titre de l’album (justifier le titre, Pourquoi ce titre?)

 

 

 

 

La compréhension de le consigne

Il est important de garder à l’esprit que le mécanisme de compréhension d’une consigne nécessite une série d’opérations intellectuelles qui fait appel à la mobilisation de compétences. L’élève doit se représenter la tâche à effectuer et gérer les données. Trois sources de difficultés peuvent se combiner :

  • La formulation de la consigne
  • La compréhension de la consigne
  • Le comportement face à la consigne

Le document ci-dessous propose quelques pistes de travail.

La-comprehension-de-la-consigne

Des mathématiques et un sapin pour Noël

sans-titre-1L’enjeu de cette séquence est de résoudre la situation problème suivante : « Où percer les morceaux de bois nécessaires à la fabrication du sapin ? » Chaque élève devra donc être capable de mesurer une longueur, d’effectuer un partage,  dans le but d’en déduire les doubles et les moitiés des nombres d’usage courant.

Objectifs principaux de la séquence :

Mathématiques : Utiliser des nombres pour exprimer une longueur, comparer des longueurs pour en déduire la valeur des doubles et des moitiés  des nombres d’usage courant.

Arts plastiques : Réaliser en volume un sapin en bois à partir d’instruments

Questionner le monde : Réaliser un objet par association d’éléments existants en suivant un schéma de montage

Sequence-sapin

Continuer la lecture de Des mathématiques et un sapin pour Noël

Livret Scolaire Unique, le document d’accompagnement interactif

Découvrez un document d’accompagnement pour vous guider dans la prise en main du Livret Scolaire Unique. Cliquez pour découvrir !

[iframe width= »900″ height= »700″ src= »https://www.genial.ly/View/Index/57e973d689ef5a0facb1f42f » frameborder= »0″ allowfullscreen]

Contacts

Anne-Cécile GABARROU, Atice Vesoul 2: 
anne-cecile.callejon@ac-besancon.fr

Clarisse COQUIBUS, Atice Vesoul 1:
clarisse.coquibus@ac-besancon.fr

De la difficulté scolaire

La pédagogie, appuyée par les nouveaux programmes nécessite une différenciation en actes par une individualisation des parcours. Les enseignants sont donc amenés à aménager des espaces permettant à tout élève une appropriation des savoirs et savoir-faire au travers d’une co-construction  signifiante. L’enseignant pourra agir en tant que maître-guide en s’adaptant aux capacités et besoins de chaque apprenant au sein du groupe d’élèves. Quelques pistes pourraient être explorées à travers des axes évoqués lors de la réunion de directeurs  des lundi  10 et mardi 11 octobre  2016. Continuer la lecture de De la difficulté scolaire